INTERVENTIONNEL

Les Infiltrations

Les Infiltrations


Une infiltration consiste à injecter un médicament à côté d’un tendon douloureux ou au sein d’une articulation enflammée. Ce produit est en général un corticoïde (anti-inflammatoire) mais peut aussi être une viscosupplémentation, sorte de cartilage liquide (acide hyaluronique) utilisé dans l’arthrose, ou d’autres produits spécifiques prescrits par votre médecin en fonction de votre pathologie.

L’intérêt d’une injection in situ (directement au contact) est d’obtenir une meilleure efficacité du produit tout en réduisant les effets indésirables d’un médicament pris par la bouche.

Les infiltrations se réalisent en ambulatoire, au cours d’une simple consultation, sans hospitalisation.

Cette injection se réalise désormais la plupart du temps sous contrôle de l’imagerie médicale afin de placer l’aiguille exactement à l’endroit voulu, et de surveiller la diffusion du produit afin qu’elle s’effectue bien au sein de la structure à soigner. Un guidage du geste permet également une infiltration plus rapide et moins douloureuse.

Selon les cas, cette injection s’effectue sous contrôle échographique, sous radioscopie (télévision) ou sous scanner. Avant d’injecter le médicament, une injection d’iode (produit de contraste iodé) pourra être nécessaire un cas de guidage scanner ou radiographique pour confirmer le bon positionnement de l’aiguille.

Ces infiltrations sont effectuées sur prescription médicale. Un questionnaire vous sera envoyé dès la prise de rendez-vous afin de dépister d’éventuelles contre –indications à ce geste. Le terme « infiltration » est parfois angoissant pour les patients avec la crainte d’une intervention douloureuse. En fait, ces injections, quotidiennement réalisées dans notre cabinet, sont parfaitement supportées. La douleur ressentie au passage de l’aiguille dans la peau est semblable à celle d’un simple vaccin. En revanche, une accentuation des douleurs habituelles de l’articulation peut parfois survenir dans les 24H suivant le geste.

Cette réaction est normale et peut être soulagée par l’application de glace sur le site d’injection.

Les risques principaux des infiltrations sont l’infection (risque inférieur à 1/10.000) et l’allergie à l’un des produits utilisés (encore plus rare). Si des douleurs qui vous semblent anormales apparaissent après une infiltration et si vous présentez de la fièvre, n’hésitez pas à contacter le cabinet ou votre médecin. Des complications mineures peuvent également survenir : Flushs (rougeur du visage lié aux corticoïdes spontanément résolutive), malaise vagal, hématome.

Les infiltrations rachidiennes étant plus complexes, une consultation sera systématiquement réalisée par le radiologue interventionnel quelques jours avant l’intervention. Votre radiologue interventionnel sera alors à même juger si cette intervention est réalisable en réduisant au maximum les risques et en adaptant la technique à votre cas spécifique, conformément aux dernières recommandations nationales et internationales.



 


Retour