CONE-BEAM

Cone Beam


Le Cone Beam ou tomographie volumique à faisceaux coniques est une nouvelle technique d'imagerie radiographique en plein développement qui présente des résultats de type scanner avec une irradiation moindre pour certains secteurs.

Les appareils cone-beam dernière génération offrent une qualité d'images supérieure au scanner pour l'étude des dents et des sinus adjacents

Les cabinets d'Imagerie du Point Médical, de Saint Bénigne, de Drevon à Dijon et la radiologie de la clinique du Parc à Dole sont équipés d'un appareil Cone Beam de dernière génération, avec une haute résolution et un champ d'exploration de grande taille.



Cone Beam Cabinet Point Médical -DIJON

Principe du Cone beam

Cette technique utilise un faisceau d'irradiation radio de forme conique.

A chaque déplacement angulaire, on obtient sur le capteur plan une image 2D du volume traversé.

La reconstruction de 250 à 360 acquisitions numériques permet d’obtenir un volume.

Chaque unité  ou VOXEL est isométrique, à la différence du scanner, ce qui permet une très grande résolution, d'environ 100 µ.

La résolution spatiale du Cone beam est supérieure à la résolution spatiale du scanner.

Artéfacts

Les éléments métalliques donnent des artéfacts plus importants en Scanner qu'en Cone beam.

-Artéfacts cinétiques : pour une acquisition de 20 à 30 secondes, le risque de mouvements involontaires du patient est tout-à-fait significatif et nécessite une très grande vigilance : si première acquisition floue, il faut faire de nouvelles acquisitions ce qui augmentent l’irradiation.

Ce risque est quasi-nul en scanner du fait d’un temps d'acquisition très court de l'ordre de 6 secondes.

Les Cone beam réalisés en position couchée montrent pour tous les utilisateurs un risque de mouvements involontaires quasiment nul et donc une qualité d'imagerie améliorée : une seule acquisition le plus souvent suffit.

Logiciels de reconstructions

Les logiciels sont de qualité très inégale. Ils sont en progrès constant mais nécessitent un temps de travail à la console de 20 à 30 minutes pour chaque examen, nettement supérieur au temps utilisé en scanner.

Nos manipulatrices se sont toutes formées à cette technique. Ne pas hésiter à nous appeler pour la prise en main. C’est ensemble que nous pourrons progresser.

Dosimétrie

Principe ALARA

La législation nationale de radioprotection demande d’appliquer la plus faible dose nécessaire

( ALARA AS LOW AS REASONABLY ACHIEVABLE)

- Principe de justification : bénéfice escompté supérieur au risque.

- Principe d’optimisation : exposition de rayons X la plus faible utile.

Technologie NEWTON la faible dose mesurée avec cet appareillage est lié à des solutions techniques :

- la technologie Cone beam recouvre des solutions techniques très différentes, avec des doses d’irradiation dans des rapports de 1 à 5.

Quelques doses (selon données scientifiques)

Cliché intra-buccal 1 à 8 mGy.

Cliché OPG 3 à 7 mGy soit 3 jours d'irradiation naturelle ou 7 h à 3000 m d’altitude.

Cliché céphalométrique 1 à 7 mGy.

Cone beam : de 3 à 25 mGy soit 1 semaine d'irradiation naturelle ou 1 jour à 3000 m d’altitude.

Scanner dentaire optimisé low dose actuellement environ 100 mGy sur une technique 4 à 12 fois plus irradiante que le Cone beam.



Cone Beam- Radiologie Polyclinique Dole


Retour